Qui est Maria Montessori ?

Maria Montessori naît en Italie en 1870 dans une famille bourgeoise, à une époque où la seule profession accessible aux femmes est l’enseignement. Mais la jeune fille en a décidé autrement. Elle sera médecin. Malgré l’opposition de son père, Maria Montessori parvient tout de même à intégrer la faculté de médecine. 

 

Entre 1894 et 1896, elle travaille à la clinique psychiatrique de l’université de Rome. Elle est alors au contact d’enfants considérés comme « déficients » mentalement. Ces enfants sont désœuvrés, sans aucune proposition d’activité. Cette situation déclenchera ses réflexions sur l’enfant, soutenant que les solutions ne sont pas nécessairement médicales et chimiques, mais plutôt éducatives.

En 1896, à 26 ans, elle devient l’une des premières femmes médecins en Italie. 

 

Entre 1899 et 1901, elle devient directrice de l’école d’Etat d’orthophrénie. C’est là qu’elle est amenée à traiter les enfants déficients de Rome. Là aussi qu’elle observe, étudie, compare et pose progressivement les jalons de sa pédagogie en s’inspirant des travaux de recherche de Jean Itard et d’Édouard Seguin. Ces deux médecins français ont consacré leur vie à l’éducation des enfants porteurs de troubles mentaux. Maria Montessori comprend alors l’importance du mouvement et du développement sensoriel dans la construction de l’intelligence. 

 

Au bout de quelque temps, Maria Montessori aboutit à des résultats inattendus. Ces enfants considérés comme « perdus » pour la société, apprennent à lire et à écrire et réussissent les examens au même titre que les autres élèves. Maria Montessori s’interroge alors sur les obstacles qui empêchent les enfants « sains » à ne pas dépasser ceux dont elle est responsable. 

 

En 1907, elle crée la première Maison des enfants dans un quartier populaire de Rome. La Casa dei bambini devient une école-laboratoire où elle construit et éprouve sa méthode auprès d’enfants défavorisés de 3 à 6 ans. 

 

Un an plus tard, alors qu’elle n’a que 38 ans, la renommée de cette femme d’exception est déjà internationale. Elle multiplie les voyages pour effectuer des conférences et est appelée à former des étudiants dans le monde entier. 

 

Elle fonde, en 1929, l’Association Montessori Internationale (AMI) afin de préserver et promouvoir ses principes pédagogiques. Son fils, Mario, fait siennes les idées de sa mère et l’accompagne dans tous ses déplacements. La Dottoressa s’éteint à l’âge de 82 ans aux Pays-Bas. Après sa mort, c’est Mario, puis Renilde, sa petite-fille qui se chargent de poursuivre et de diffuser son oeuvre. 

Photo Maria Montessori.jpg